FAQ

Questions relatives au portail trouvermonmaster.gouv.fr

A quoi peut me servir le portail  trouvermonmaster.gouv.fr ?  En quoi est-il différent des autres sites ?

Le portail national trouvermonmaster.gouv.fr est le seul site apportant une information claire, précise et complète sur l’intégralité des diplômes nationaux de master (DNM) proposés et délivrés par les établissements d’enseignement supérieur accrédités par le ministère chargé de l’enseignement supérieur.

Les informations que vous y trouverez, mises à jour pour chaque rentrée universitaire, concernent notamment les capacités d’accueil, les modalités d’enseignement (formation initiale ou continue, à distance, en alternance…), de recrutement (dossier, examen, concours), les mentions de licence conseillées, les connaissances et compétences attendues du candidat, le taux d’accès, le lieu de formation, etc.

Le portail recense également les formations conduisant au DNM dispensées par les établissements privés d’enseignement supérieur ayant passé une convention avec un établissement public accrédité.

Suis-je certain que l’offre qui est recensée dans le portail correspond à une offre « validée » par l’Etat ?

Le portail trouvermonmaster.gouv.fr  est un portail national gouvernemental. Les formations présentées font toutes l’objet d’une évaluation périodique par une autorité administrative indépendante, le  Haut Conseil de l'Evaluation de la Recherche et de l'Enseignement Supérieur (HCERES) et d’une décision d’accréditation par arrêté ministériel après avis du Conseil National de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche (CNESER).

Qu’est-ce qu’un Diplôme National de Master (DNM)?

Le Diplôme National de Master (DNM) est un diplôme délivré par les établissements d'enseignement supérieur. Il valide 2 ans d'études et 120 crédits ECTS (référence européenne) après un diplôme de premier cycle (Diplôme national de licence – DNL) conférant 180 crédits ECTS. Le DNM valide donc 5 années d'études post-bac et l'obtention de 300 crédits ECTS. Le DNM répond aux mêmes caractéristiques, a la même valeur et atteste d’un même niveau sur l’ensemble du territoire national. Le diplôme national de master répond aux exigences du processus de Bologne et s’inscrit pleinement dans le schéma Licence-Master-Doctorat (LMD).  Il est reconnu à l’international.

Quelle différence avec un mastère spécialisé, un MBA ?

Le mastère spécialisé, label reconnu par la conférence des grandes écoles, est un diplôme d’établissement qui ne doit pas être confondu avec un Diplôme National de Master. Il ne confère pas le grade de master.

Le MBA, master of business administration, est un diplôme délivré par un établissement sans que l’Etat ne soit impliqué dans le processus de reconnaissance de la qualité des enseignements. Il ne confère pas le grade de master.

Questions relatives aux candidatures

A quoi correspondent les capacités d’accueil ?

Les capacités d’accueil sont définies au niveau de la mention et correspondent ainsi à l’effectif total d’étudiants que l’établissement recrute dans une mention. Elles sont fixées au regard des capacités d’accueil physiques (locaux), des capacités d’encadrement mais également des possibilités d’insertion professionnelle et de stages

Est-ce que je peux candidater au master de mon choix par le portail ?

Non, vous ne pouvez pas candidater via le portail. Les candidatures se font directement auprès des établissements, dans le respect de leur propres calendriers et procédures.

Quelles sont les délais et voies de recours de mes demandes d’admission en master ?

En application de l’article L. 231-1 du code des relations entre le public et l’administration, le silence gardé pendant deux mois par l'administration sur une demande vaut décision d'acceptation. Ce principe s’applique à la procédure de recrutement en première année de master, et le délai de deux mois au terme duquel le silence vaut acceptation court à compter de la date de réception de votre demande d’admission.

Par ailleurs, en application des dispositions de l’article D. 612-36-2 du code de l’éducation, vous pouvez demander aux établissements la communication des motifs pour lesquels votre admission en première année de master est refusée, cette demande étant à effectuer dans le mois qui suit la notification du refus.

Enfin, vous pouvez contester cette décision de refus soit par la voie contentieuse, soit en formant un recours auprès de l’établissement auquel vous avez adressé votre candidature. Il pourra s’agir d’un recours gracieux, adressé au responsable de formation, ou bien d’un recours hiérarchique, adressé au chef d’établissement. Le recours doit être déposé dans le délai de deux mois qui suit la notification de la décision contestée.

Ces démarches sont distinctes et indépendantes de la saisine du recteur de région académique, dont les modalités sont exposées dans l’onglet « Saisir le recteur ».

Puis-je bénéficier d’une aide financière pour l’accès en master ?

Les étudiants boursiers titulaires du diplôme national licence inscrits pour la première fois en première année de master peuvent, sous certaines conditions, bénéficier d'une aide à la mobilité lorsqu’ils changent de région académique entre la licence et le master. L’aide allouée est de 1 000 €.

Les conditions d’attribution en sont les suivantes :

  1. Etre titulaire d’un diplôme national de licence ;
  2. Etre inscrit en première année du diplôme national de master l’année universitaire qui suit l’obtention de la licence ;
  3. Etre inscrit en première année du diplôme national de master dans une région académique différente de celle dans laquelle la licence a été obtenue ;
  4. Bénéficier, au titre de votre inscription en master, d’une bourse d’enseignement supérieur sur critères sociaux ou d’une allocation annuelle accordée dans le cadre du dispositif des aides spécifiques versées par le ministère ou les établissements publics qui en relèvent.

D’autres dispositifs de soutien peuvent être attribués, ils sont consultables via le site suivant : https://www.messervices.etudiant.gouv.fr/envole/

Questions relatives à la poursuite d’études

Que puis-je faire quand je n’ai eu que des réponses négatives à mes candidatures ou que je suis inscrit sur liste complémentaire  à l’entrée en première année de master ?

Vous pouvez engager des démarches auprès des services rectoraux afin que vous soit proposée une place au sein d’un master, si vous êtes titulaire d’un Diplôme National de Licence délivré au titre de l’une des trois dernières années universitaires. Vous devez n’avoir obtenu aucune réponse positive à vos candidatures auprès des établissements, ou être inscrit sur liste complémentaire.

Par ailleurs, s'il existe au moins deux universités dans votre région académique, ces candidatures doivent :

  1. être au moins au nombre de cinq,
  2. porter sur des mentions de master compatibles avec la mention de votre Diplôme National de Licence,
  3. concerner au moins deux mentions de master distinctes,
  4. avoir été adressées à au moins deux établissements d'enseignement supérieur différents.

S'il n'existe qu'une seule université dans votre région académique (c’est le cas en Corse, en Guadeloupe, en Guyane, à La Réunion, en Martinique, en Nouvelle-Calédonie et en Polynésie française), vous devez simplement avoir effectué au moins deux candidatures en première année de master.

A partir de quand puis-je effectuer ces démarches ?      

Pour engager vos démarches auprès des services rectoraux, via l’onglet « Je suis accompagné·e » ci-dessus, vous disposez de 15 jours à compter :

  1. de la réception du dernier refus d’un établissement d’enseignement supérieur à l'une de vos candidatures dans une formation menant à un Diplôme National de Master.
  2. de l’obtention de votre Diplôme National de Licence lorsque celle-ci intervient après les notifications de refus de la part des établissements auxquels vous avez adressé votre candidature.

Toutefois, si vous avez reçu ce dernier refus ou obtenu votre Diplôme National de Licence avant la date d’ouverture du téléservice, vous bénéficiez d’un délai de 15 jours à compter de celle-ci pour effectuer votre saisine.

Auprès de qui dois-je effectuer ces démarches ?

Les démarches sont à effectuer auprès des services du recteur de la région académique où vous avez obtenu votre Diplôme National de Licence – ou, en Nouvelle-Calédonie et en Polynésie française, auprès des services du vice-recteur. Elles se font par le biais du téléservice accessible via l’onglet « Je suis accompagné·e » ci-dessus, qui orientera automatiquement votre dossier vers le service compétent.

Qu’est-ce que le rectorat  de région académique ?

Le rectorat de région académique est le niveau de représentation du ministère chargé de l’enseignement supérieur et de la recherche pour la région. Il y a 18 recteurs de région académique. La région académique constitue l’échelon de mise en cohérence des politiques éducatives régionales.

Pour information, le rectorat de région peut ne pas être localisé dans la même ville que la préfecture de région et le conseil régional : cas des régions Grand Est (rectorat de région situé à Nancy) et Occitanie (rectorat de région à Montpellier).

Pour saisir le recteur, dois-je aussi faire des démarches directement auprès de l’établissement dans lequel j’ai candidaté ?

Non. Ces démarches s’effectuent uniquement sur internet à travers le téléservice accessible depuis le portail trouvermonmaster.gouv.fr. Le Service Commun Universitaire d'Information et d'Orientation (SCUIO) de votre établissement est toujours à votre écoute pour étudier avec vous votre projet professionnel et mieux analyser les causes de vos refus.

Quand vais-je avoir une réponse à ma demande auprès du rectorat ?

Après avoir saisi le rectorat, vous recevrez une notification de réception de votre demande par courriel. Le rectorat se rapprochera alors de votre établissement d’origine et de différents établissements d’enseignement supérieur. En fonction des places restées vacantes, il vous soumettra, dans les meilleurs délais, trois propositions de poursuite d’études en master en lien avec  votre parcours personnel et avec votre projet professionnel. 

On me dit que le recteur  regarde la « compatibilité entre les mentions de licence et de master ». Qu’est-ce que cela signifie ?

Une table nationale de cohérence entre les mentions de licence et celles de masters est publiée par le ministère chargé de l’enseignement supérieur et utilisée par les recteurs de région académique, à la fois pour vérifier la validité des dossiers de saisine et pour faire des propositions de poursuite d’études aux étudiants qui les ont saisis.

Vous trouverez ici la table de compatibilité des mentions du diplôme national de licence avec celles du diplôme national de master.

Dois-je répondre à la proposition que le rectorat m’a faite ? Comment et quand ?

Oui. Vous devez répondre dès que possible, sans nécessairement attendre d'avoir reçu plusieurs propositions. Vous pouvez soit accepter une proposition qui vous convient et ainsi préparer au mieux votre rentrée universitaire, soit refuser une proposition d’admission, qui pourra alors être adressée à un autre étudiant.

Vous disposez de 8 jours à compter de la réception de la troisième proposition du rectorat pour accepter l’une des propositions qui vous ont été faites. Cette réponse se fait uniquement par le biais du téléservice accessible via l’onglet « Je suis accompagné·e » ci-dessus. Passé ce délai, les propositions seront considérées comme refusées.

Cependant, si vous êtes étudiant en Nouvelle-Calédonie ou en Polynésie française, vous disposez d'un délai de 15 jours pour répondre aux propositions d'admission qui vous ont été adressées ; ce délai court à compter de la réception de la troisième d'entre elles.

Puis-je bénéficier d'un accompagnement spécifique si je me trouve en situation de handicap ou dans un état de santé invalidant?

Oui. Si vous signalez votre situation lors de la création de votre dossier de saisine, le recteur de votre région académique procédera au réexamen de vos candidatures en première année de master et vous adressera des propositions de poursuite d'études tenant compte de vos besoins particuliers.

Mon Diplôme National de Licence m’a été délivré dans le cadre d’une convention conclue entre mon établissement et une université. Dans le dossier de saisine du recteur de région académique, que dois-je répondre à la demande de renseignement sur l’établissement de licence ?

L’établissement de licence à indiquer est l’université avec laquelle la convention a été conclue, et c’est le siège de celle-ci qui déterminera quel est le recteur de région académique compétent pour traiter à votre saisine.

J’ai obtenu mon Diplôme National de Licence à l’issue d’un contrôle de mes connaissances et aptitudes par un jury rectoral. Dans le dossier de saisine du recteur de région académique, que dois-je répondre à la demande de renseignement sur l’établissement de
licence ?

La saisie des termes « jury rectoral » fait apparaître, sous la forme d’un menu déroulant, la liste de tous les jurys académiques. Vous devez alors cliquer sur le jury concerné. Le siège de ce jury déterminera quel est le recteur de région académique compétent pour traiter votre saisine.

Si ma saisine n’a pas abouti favorablement, puis-je recourir à la commission d'accès au deuxième cycle de l'enseignement supérieur ?

En fin de procédure, les étudiants dont la saisine n’a pas encore abouti favorablement voient leur situation examinée par une commission d'accès au deuxième cycle de l'enseignement supérieur, réunissant notamment le recteur de région académique et les présidents des universités de la région. La commission se réunit chaque année entre le 1er et le 21 septembre. Vous ne pouvez pas recourir de votre propre initiative à cette commission : celle-ci n’examinera votre situation que si vous avez tout d’abord saisi le recteur de votre région académique via le téléservice.